Advertisements

Cette présente contribution est une synthèse de mes différentes contributions et interventions internationales entre 2010 et 2014,  posant la Problématique de la Sécurité du Maghreb tributaire d’un développement harmonieux,  face aux enjeux géostratégiques .   Car la récupération récente de missiles Stinger de courte portée, 4 800 mètres en altitude destinés à la destruction des aéronefs, avions et hélicoptères souvent  portées par un seul individu. à El-Oued par les forces armées en Algérie met  la problématique de l’insécurité des frontières au premier plan.

Enjeux géostratégiques et tensions sécuritaires aux frontières du Maghreb    

Par le Professeur des Universités,  Expert International en management stratégique,  Dr Abderrahmane MEBTOUL

 

1.-  Privilégiant en premier lieu ses intérêts stratégiques propres, partie prenante du dialogue méditerranéen (DM), le Maghreb  doit   agir  en fonction d’un certain nombre de principes et à partir d’une volonté avérée de contribuer à la promotion de la sécurité et de stabilité dans la région. C’est que la  fin de la guerre froide marquée par l’effondrement du bloc soviétique et les attentats survenus aux Etats-Unis le 11 septembre 2001 représente  un tournant capital dans l’histoire contemporaine. Le premier événement marque la fin d’un monde né un demi siècle plutôt et la dislocation d’une architecture internationale qui s’est traduite des décennies durant par les divisions, les déchirements et les guerres que nous savons.  Aujourd’hui, les menaces sur la sécurité ont pour nom terrorisme, prolifération des armes de destruction massive, crises régionales et  délitement de certains Etats. Or,  les défis collectifs nouveaux, sont une autre source de menace : ils concernent les ressources hydriques, la pauvreté, les épidémies, l’environnement. Ils sont d’ordre local, régional et global. Entre la lointaine et très présente Amérique et la proche et bien lointaine Europe, entre une stratégie globale et hégémonique, qui possède tous les moyens de sa mise en œuvre et de sa projection, et une stratégie à vocation globale qui se construit laborieusement et qui peine à s’autonomiser et à se projeter dans son environnement géopolitique immédiat, quelle attitude adopter et quels choix faire pour  le Maghreb  ? Interpellée et sollicitée, le Maghreb   s’interroge légitimement sur le rôle, la place ou l’intérêt que telle option ou tel cadre lui réserve ou lui offre, qu’il s’agisse du  dialogue méditerranéen de l’Otan ou du partenariat euro- méditerranéen, dans sa dimension tant économique que sécuritaire.  L’adaptation étant la clef de la survie et le pragmatisme un outil éminemment moderne de gestion des relations avec autrui, le Maghreb   dont son devenir segment de l’Afrique Nord, le   Maghreb, pont entre l’Europe et l’Afrique   doit   faire que celui que commandent la raison et ses intérêts.

2.- Le Maghreb  est confronté actuellement à  la sécurité dans la zone sahélo-saharienne, les tensions géostratégiques au Moyen Orient ( Irak, Syrie)  risquant de se déplacer en Afrique du Nord, du fait e rivalités des grandes puissance rentrant dans le cadre d’une recomposition politique et économique au niveau de la région.  Nous avons assisté dans la région à de profondes  mutations de la géopolitique saharienne après l’effondrement du régime libyen, avec  des   conséquences pour la région. . Bien avant et surtout depuis la  chute du régime  de Kadhafi  le Sahel est l’un de ces espaces échappant à toute autorité centrale, où se sont installés groupes armés et contrebandiers. Khadafi disparu des armes, dont 15 000 missiles sol-air étaient dans les entrepôts de l’armée libyenne dont une partie a été accaparé par de différents groupes qui opèrent au Sahel. Dès lors la sécurité   est posée à ses frontières occasionnant  d’importantes dépenses militaires impliquant une coordination entre les pays du Maghreb  pour minimiser les coûts en les mutualisant ,  sans compter des dépenses pour l’adaptation du renseignement  aux nouvelles mutations tant internes que mondiales de ses forces  de sécurité, dépenses  soustraites à des fins de développement . Il s’agit également   de penser à  la cybercriminalité enjeu du XXIème siècle.  Bien que le risque  des cyber-attaques  est actuellement minime, mais devant préparer l’avenir,  car les services électroniques sont à l’état primaire  (e-commerce, e-santé et e-administration) au Maghreb  et les entreprises et administrations maghrébines   fonctionnent  sur des modes de gestion désuètes n’étant pas orientées  vers les transactions  et services électroniques.  L’analyse par le professeur en stratégie  à Harvard  Michael Porter des « cinq forces »,  qui déterminent la structure concurrentielle d’une industrie de biens ou de services , le pouvoir de négociation des clients, le pouvoir de négociation des fournisseurs, la menace des produits ou services de substitution, la menace d’entrants potentiels sur le marché et l’intensité de la rivalité entre les concurrents,   fait apparaître que souvent les différents acteurs maghrébins  un faible pouvoir de négociation du fournisseur et un fort pouvoir de négociation du client, alors que les barrières d’entrées sur le marché maghrébin  tant des entreprises économiques que de l’armement sont élevées (1).

3.-  La  lutte contre le terrorisme implique de mettre fin à cette inégalité tant  planétaire qu’au sein des Etats où une minorité s’accapare une fraction croissante du revenu national enfantant la misère et donc le terrorisme, renvoyant à la moralité de ceux qui dirigent la Cité. Le tout  sécuritaire pour le sécuritaire a des limites,  existant des liens dialectiques entre développement et sécurité,  une  sécurité efficace  devant impliquer toute la population et une coopération internationale notamment Europe/Maghreb (1) afin d’éviter cette immigration massive qui constitue actuellement un drame humanitaire. Je suis convaincu que le XXIème siècle sera culturel ou ne le sera pas, ce qui serait préjudiciable à l’ensemble de l’humanité. L’élément inter-culturalité est la base des échanges, par le combat, contre toute forme de racisme et de diktat de la pensée unique, signe le plus évident de décadence de toute société, nécessitant  un renouveau culturel pour véhiculer le nouveau mode de pensée fondée sur la tolérance et contre toute forme de racisme afin de favoriser la symbiose des cultures de l’Orient et de  l’Occident.   Aussi, cela   implique  surtout de s’attaquer à l’essence ( un co-développement) et non aux apparences comme le montre  une  étude du Forum économique mondial (WEF) du 14 novembre 2013.  Aussi l’efficacité sécuritaire  devra  s’insérer  dans le cadre d’une vision  stratégique.  Face à un monde en perpétuel mouvement, tant en matière de politique étrangère, économique  que de défense, actions liées,  avec  les  derniers événements au Sahel, aux frontières du Maghreb,  se posent  l’urgence des stratégies d’adaptation et d’une coordination, internationale et  régionale afin d’agir efficacement sur les événements majeurs.  Ces nouveaux défis pour le Maghreb,  sous-segment du continent Afrique,  dépassent en importance et en ampleur les défis que le Maghreb   a eu à relever jusqu’à présent.   

(1)-Etude du professeur Abderrahmane MEBTOUL  parue à l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI Paris France) » la coopération Maghreb Europe face aux enjeux géostratégiques » (novembre 2011)- chapitre III- « la stratégie de l’OTAN face aux enjeux géostratégiques en Méditerranée »Ouvrage collectif « le Maghreb face aux enjeux géostratégiques » sous la direction du professeur Abderrahmane Mebtoul  et  du Docteur Camille Sari de la Sorbonne ( Paris) deux tomes ( 1050 pages) Edition Harmattan paris 2015 avec la collaboration  de 36 experts internationaux et professeurs du Maghreb et de l’Europe ( économistes, sociologues, juristes, historiens,  sociologues, officiers militaires)

Advertisements
%d bloggers like this: